Pierre Abondance      
GUITARRERIA .eu
 
 
     
 
 

Pierre Abondance

 

 

 

Pierre Abondance

 

Génie de la lutherie, ancien maître de restauration émérite du Musée des Instruments de Musique de Paris ...

Pierre est détenteur d'une science extraordinaire, luthier hors pair, son travail est magnifique, plein d'inventions subtiles et efficaces. Il faut absolument découvrir, re-découvrir, ce Maître et son excellent travail

Pierre a étudié, restauré de ses mains, vu plus que de très près de nombreux instruments et entre autres bien sûr plusieurs guitares de Antonio de Torres dont il ne se contente pas aujourd'hui de seulement s'inspirer, car il est entré dans les mystères de la conception des guitares du maître historique, réinventant les méthodes de travail de l'époque. Copier un "modèle Torres" -comme beaucoup de luthiers font- n'est rien par rapport au génial et intelligent travail de recherche que réalise dans cette voie Pierre Abondance

S'étant exilé de Paris il y plus de 25 ans pour le Périgord, Pierre était quelque peu tombé dans l'oubli de sa retraite comme quelque ermite, les guitaristes n'ont plus trop entendu parler de lui, ce fût un magique hasard qui me permit de montrer à nouveau son travail au grand jour, c'est un honneur et aussi une grande amitié...

Nous ferons ici tout afin que son travail trouve une reconnaissance plus que méritée !!!

Son propre système de barrages " Libellule ", invention unique (voir texte écrit par Pierre Abondance ci-après), et bien d'autres subtiles finesses font de ses guitares des instruments qui méritent autant de reconnaissance que des noms bien plus connus en France tels Daniel Friederich, Dominique Field et autres

 

    lisez le bel article de Jean-Louis Magnier publié dans la
        "revue des mondes radiophoniques et des univers sonores"

 

prix indicatif des guitares du luthier Pierre Abondance : ~ de 7500 à 9000 € ou + selon finitions & accessoires

   
 

La Guitare " Libellule "

Pourquoi cet insecte ?

L’observation du monde vivant nous guide. Pesante, mais rapide dans ses déplacements, surprenante dans ses changements de direction, la frêle libellule nous nargue d’un bout d’aile. C’est une magnifique architecture. L’étude nous montre une construction à mi-chemin entre la structure en voile pliée et l’ossature tubulaire en 3D.

Inspiré par cette nature et par la facture espagnole du 19ème siècle, je voulais un maximum d’effets avec un minimum de matière. Un nouvel instrument est né. La guitare «Libellule» est le résultat d’une recherche de nombreuses années sur le barrage de la guitare.

Tout semble simple :
Si nous voulons qu’un instrument sonne il faut une table mince et légère. Si nous souhaitons qu’il résiste, il lui faut une ossature rigide. C’est le dilemme auquel les luthiers, au cours des siècles, ont été confrontés. C’est ainsi que nous pouvons avoir pour un luth une table de l’ordre de 15/10ème (parfois moins) avec 7 barres (parfois plus), de diverses hauteurs (en travers de la table). Par contre une guitare romantique peut avoir une table de presque 3mm avec seulement 2 barres. Au cours des siècles, une foule de solutions a été proposée mais elles n’ont fait que cacher le problème. C’est la raison pour laquelle je l’ai abordé.

Posons la bonne question :
Nous parlons des guitares dont le chevalet est aussi le cordier. Le chevalet est collé sur la table et il a pour fonction de transmettre à celle-ci les vibrations qu’il reçoit des cordes. Malheureusement, pour sonner les cordes sont obligatoirement tendues et nous ne voulons amplifier que les variations de tension liées aux vibrations. C’est ici que se situe le véritable problème que doit résoudre le luthier.

Comment fonctionne ce type de guitare ?
Le plan de cordes est parallèle au plan de table décalé de la hauteur du chevalet. Il est évident que si le plan de cordes était confondu dans le plan de table, il n’y aurait qu’un effort de cisaillement mais le chevalet décale le plan de cordes faisant apparaître un couple. Nous avons donc deux efforts simultanés : un couple et un cisaillement. C’est ce couple qui est à l’origine d’une déformation de la table plus ou moins marquée, quelque soit le type de barrage adopté (transversal pour les luths ou autre pour les guitares). C’est ce déséquilibre que le système « Libellule » se propose de neutraliser.

Principe de base :

Je pose, collé sous la table, un contre chevalet pour fixer un barrage (indépendant de la table) qui va travailler en traction lorsque les cordes seront tendues. Malgré une tension très forte, il peut être très mince car le bois résiste très bien à la traction donc d’une masse négligeable. Le système est alors équilibré et la table est libre.

Réalisation du barrage « Libellule »
D’une part, je garde le barrage éventail (type Torrès / luthier espagnol 1817-1892), solidaire de la table, pour son dessin en plan. Mais il n’a plus la même fonction, il est là pour transmettre des vibrations et non plus pour soutenir la table. Quant au barrage en traction, il sera arrimé au contre chevalet et composé d’un nombre de brins dont les sections, les directions tout comme les points d’ancrage resteront au choix du luthier. D’autre part, comme les brins sont tendus, suite à la tension des cordes, il est possible de transmettre à la table leurs vibrations par l’introduction d’une sorte de chevalet auxiliaire collé entre le barrage «Torrès» et le barrage en tension sans toucher la table.

Conclusion :
Il y a donc une foule de possibilités donnant des sonorités différentes simplement en variant les profils, l’importance et la position des éléments décrits précédemment, les uns par rapport aux autres.

Pierre Abondance / Luthier

 

   

 

Pierre Abondance

Pierre Abondance

Pierre Abondance

Pierre Abondance

Pierre Abondance

Pierre Abondance

Pierre Abondance

Pierre Abondance

Pierre Abondance

Pierre Abondance

 

 

quelques guitares de Pierre Abondance :

       

->   cliquez sur l'image pour voir la page de chaque guitare

->   ->   ->   ->   ->   ->   ->  

->   ->   ->   ->   ->   ->   ->  

->   ->   ->   ->   ->  

 =  disponible

 =  vendu

 

 

eMail     top    close